Réseau paysan


Mettons nous d’accord :

Dans son sens noble, la Souveraineté alimentaire signifie que nous sommes en autonomie alimentaire dans nos villages et villes grâce à la paysannerie local qui prend soin d’organiser respectueusement et intelligemment la gestion des ressources afin de produire seulement ce qui est nécessaire pour la population proche.
Cette dynamique économique basée sur la compréhension des enjeux planétaire et l’application de règles socio-écologiques en accord avec les cycles et fonctionnement de la nature permet à chacun d’y trouver une place avec dignité.
Dans le milieu rural, la multiplication des petites fermes qui font vivre leur famille, une meilleur gestion des ressources en eau et la protection des forets entraînent une amélioration de l’économie local, donc une multiplication des petits commerces, de l’artisanat et des métiers nécessitant un savoir faire, réouverture des services de proximité, écoles…
Le tout en harmonie avec les nouvelles technologie de communication qui permettent de se coordonner et de partager les solutions qui fonctionnement pour les reproduire et les améliorer.

Ainsi nous ne dépendons pas d’approvisionnement extérieur pour tous les produits de bases : Céréale, Légumes, Fruits, Élevage.
Nous pouvons complété le choix par des produits d’autres régions et pays mais nous n’en dépendons pas pour vivre chaque jour de l’année. Cela redonne du pouvoir aux localités et une légitimité décisionnaire sur la direction général que prend le Pays, rééquilibrant la donne entre rural et citadin et donc améliorant la démocratie.

Ce principe est la base d’une société éco-responsable qui offre un avenir à ses citoyens et à leurs enfants.

De plus permettre à chaque pays d’y accéder ramènerai beaucoup plus de paix dans le monde car la peur de manquer de nourriture est l’une des première cause de tension entre les humains.

Les échanges internationaux se baseraient sur l’échange de nos différences, sans exploiter et piller les ressources des pays en développement.

État des lieux :

Aller vers une Souveraineté alimentaire est une priorité urgente au vu des enjeux climatique, de l’incertitude économique mondial qui révèle d’autant plus la fragilité du système agricole industrielle qui dépend entièrement de structures centralisés (semencier, usine de produit phytosanitaire, grande distribution, fret maritime…). Si l’un de ces maillons s’arrête momentanément, l’ensemble du système ce bloque et les grandes surface se vident en quelques semaines de leur produit menant à des guerres civiles pour accéder aux derniers vivres comme on a put le voir, malheureusement, dans certain pays.

Les solutions applicables :

Pour des raisons de simple bon sens, de rupture avec l’individualisme et fort du constat que seul l’économie social et solidaire se révèle une solution d’avenir localement et internationalement, la nécessite de constituer des réseaux paysan solidaire sur les questions suivantes s’avère une solution inévitable pour réussir localement à :

- fertiliser les sols, car ils sont affaiblis par l’agriculture industrielle
-créer des banques de distributions de semences vivantes pour favoriser des plantes pleine de santé, résistantes à la sécheresse et plus nourrissante et garantes de notre santé.

- soutenir l’installation de nouveau paysan par un accès à la formation, au foncier, et à du matériel sans endettement afin qu’il n’y ai plus la pression et l’exploitation de la terre pour rembourser un crédit, mais plutôt, le temps de faire bien son travail en accord avec des valeurs et ainsi aider la terre à de nouveau offrir une prospérité (nous contacter pour plus d’infos sur cette possibilité).

- S’aider à la commercialisation à la sensibilisation de la clientèle pour revaloriser notre travail et avancer pour le bien commun en proposant de la nourriture toujours plus vivante et respectueuse de l’homme et de la planète.

Plus qu’une utopie, tout le monde est concerné et cette prise de conscience nous rappel à nos devoirs.

Vos moyens d’actions :

Merci de votre soutien moral, vos coups de main, vos apports financiers aussi modestes soit-ils.
Tout ce que vous vous sentez d’apporter dans ce sens : idées, pouvoir d’achat donné à la filière bio local, création de jardins partagés, volonté de devenir vous aussi paysan…
Toute aide a sa place.

Merci de nous communiquer votre énergie positive et nous nous emploierons ensemble à la cultiver et la mettre au service des générations futures.

Comment agir :

- venez à nos chantiers participatifs et apprenez en un peu plus sur le jardinage.
- signer la pétition de soutien.
- Faites un don.
- Faites nous part de vos idées, suggestions, projet personnel, associations…
- Si vous êtes paysan, jardinier ou simplement vous vous demandez comment agir : contactez-nous, selon votre profil nous trouverons ensemble un rôle à jouer dans cette orchestration enrichissante à tous les niveaux.


Devise de l’année :
« Jardinez chaque morceau de terre nue et partagez la récolte au moment venu »